Savoir s’entourer d’experts c’est se donner les moyens de répondre aux besoins quotidiens de son entreprise.
Le réseau d’experts MB&Scott est sans équivalent : expertise-comptable, des avocats fiscalistes, des spécialistes en levée de fonds, assureurs, courtiers en prêt financiers…

MB&Scott aide le chef d’entreprise à se concentrer sur l’essentiel .

Pour un démarrage réussi, MB&SCOTT vous dresse la liste des questions incontournables :

 

1/ Un expert-comptable, c’est obligatoire ?

Toutes les entreprises doivent tenir une comptabilité. En l’absence de tenue de comptabilité, ou lorsque celle-ci n’a pas été établie correctement, l’entreprise soumise à un régime réel d’imposition s’expose, entre autres, à une évaluation voire à une taxation d’office de son résultat éventuellement assortie de pénalités.

L’entreprise peut tenir elle-même sa comptabilité, faire appel à un expert-comptable ou encore déléguer cette obligation à des “tiers de confiance” mission qu’assure avec plaisir MB&Scott.

2/ Et si je choisis MB&Scott ?

Nous accompagnons au jour le jour les petits et les grands chefs d’entreprises et gérons pour eux toutes les tâches chronophages et dévoreuses d’énergie : suivi comptable, gestion des dépenses, questions juridiques et fiscales.
Il est désormais possible de piloter son entreprise sans être écrasé par le poids des formalités en tous genres .
MB&Scott offre aux chefs d’entreprises ce qui leur manque le plus : du temps pour entreprendre.

3/ Quelles sont les étapes de création d’une entreprise ?

Pour créer votre entreprise, un certain nombre de démarches devront être accomplies. La dénomination sociale, la rédaction des statuts, la constitution d’un apport, sont les premières décisions que vous aurez à prendre pour procéder à l’’immatriculation au registre du commerce et des sociétés.
MB&Scott vous assiste dans ces étapes et veille à prendre prendra en compte toutes les spécificités de votre projet.

4/ Quel statut juridique choisir ?

Sachez qu’il existe une multitude de statuts juridiques et qu’il est important de le déterminer selon votre projet car il définit notamment la fiscalité appliquée à votre entreprise.
Un autre élément déterminant est le fait que vous créiez votre entreprise seul ou avec des associés.
Une création d’entreprise à plusieurs pourra bénéficier du statut SARL par exemple.
Selon le type d’activité que vous souhaitez développer, vous pourrez aussi envisager le statut d’auto-entrepreneur, un statut qui permet de créer sa boîte avec une procédure administrative simplifiée.

5/ Travailler solo, partager un bureau ?

Quelle solution sera la plus intéressante à vos yeux ? Partager un bureaux au sein d’un espace de coworking ? À moins que vous ne préfériez travailler en solo depuis votre domicile ? Libre à vous de décider en fonction de ce qui correspondra le mieux à votre activité et à votre mode de fonctionnement.

MB&Scott peut vous orienter et surtout vous partager ses bons tuyaux !

6/ La forme juridique quezako ?

En fonction de la structure juridique choisie, les incidences en matière de gestion, de fiscalité, de protection sociale ou encore d’obligations ne seront pas les mêmes.

MB&Scott ne saurait trop vous conseiller de vous faire accompagner dans votre choix.

7/ Les formalités d’immatriculation d’une société ?

Tout dirigeant vous le dira, l’immatriculation est la première étape « officielle » de l’aventure entrepreneuriale.
Les centres de formalité des entreprises (CFE) est un acteur important et transmet toutes les informations nécessaires aux organismes concernés. Si les démarches sont allégées, elles n’en restent pas moins « jonchées » de formulaires à remplir et surtout, de jargons propres à l’entreprise.

MB&Scott élabore le dossier complet et vous accompagne jusqu’à l’obtention du précieux cesam, le KBIS !

8/ Qu’est ce qu’une Insertion dans un journal d'annonces légales ?

L’insertion dans un journal d’annonces légales est obligatoire pour toute modification portant sur l’une des mentions obligatoires pour l’immatriculation, notamment l’objet de la société, sa dénomination sociale, son capital social…
L’insertion représente un coût et ne doit pas être rédigé à la légère.

MB&Scott s’en chargera et favorise des journaux solidaires pour les diffusions.

9/ Les statuts d’une entreprise sont-ils modifiables ?

Au cours de la vie d’une société, des événements ou la volonté des associés peuvent conduire à en modifier les statuts, notamment lors du changement de dénomination sociale ou de l’objet social, de la forme de la société, du capital social, de gérant, ou de la domiciliation du siège social. La modification statutaire est un acte important qui nécessite l’accord des associés ou des actionnaires et est soumise à certaines formalités.

MB&Scott mobilise les compétences pour répondre aux besoins de la vie de votre entreprise.

10/ Qu’est ce que le numéro SIREN ?

Le numéro d’identification unique attribué à chaque établissement selon une codification INSEE et permet d’identifier géographiquement les entreprises.
Composé d’une suite numérique de 14 chiffres : les neufs premiers représentent le numéro SIREN de l’entreprise à la quelle l’établissement est rattaché, les cinq derniers chiffres sont un numéro interne de classement.

Elément essentiel de l’identification d’une société il est par exemple nécessaire pour remplir le formulaire de déclaration de TVA, l’établissement des fiches de paie, ou encore la détermination du numéro de TVA intracommunautaire.

11/ Qu’est ce qu’un KBIS ?

Le Kbis est LE document par excellence.
Il officialise la création de votre entreprise. Il est en quelque sorte sa carte d’identité.
ou sont listées toutes les informations légales.
Il peut être réclamé par les banques ou les partenaires de l’entreprise, auquel cas, vous devrez fournir un original.

Passé 3 mois, le document n’est plus valide ! Vous devrez donc en re commander au greffe.

12 / Une entreprise a des obligations fiscales, lesquelles ?

Il s’agit principalement : de l’imposition de ses bénéfices, la contribution économique territoriale et la TVA.
Selon les cas, à certaines taxes complémentaires : taxe sur les salaires, taxe d’apprentissage, taxe sur les véhicules de société, etc.

13/ Les déclarations sociales, qu’est-ce que c’est ?

Les entreprises relevant du régime général doivent établir les documents suivants :
● la déclaration unifiée de cotisations sociales (DUCS) :
● pour les déclarations périodiques Urssaf, retraite complémentaire Agirc et Arrco, institutions de prévoyance.
● la déclaration automatisée des données sociales unifiée (DADS-U)
● la déclaration préalable à l’embauche (DPAE)

MB&Scott décharges ses clients de ces obligations et assure la liaison avec les organismes sociaux.

14/ Quelles obligations envers un salarié ?

En cas de maladie, de licenciement ou de démission, des documents doivent être remis à l’employé :
● l’attestation de salaire pour le versement des indemnités journalières
● la déclaration d’accident du travail (DAT)
● le compte accident du travail / maladie professionnelle (compte AT/MP)
● l’attestation d’employeur destinée à Pôle emploi

15/ Le code APE, à quoi cela correspond-il ?

Le code APE (Activité Principale Exercée) est un numéro attribué par l’Insee afin d’identifier la nature de votre activité principale.
Attention, le code APE est déterminé par l’Insee en fonction de votre déclaration d’immatriculation.

La description de votre activité ne doit pas se faire à la légère, au risque de vous retrouver contraint à suivre des règles qui ne vous concernent pas !