La comptabilité est soumise à de nombreux principes, dont celui de rattachement des produits à leur exercice d’exécution. Le compte de résultat ne doit donc comporter que les produits concernant l’exercice en question.

 

Il convient alors, le cas échéant, de comptabiliser des écritures de régularisation : les produits constatés d’avance. MB&Scott vous dit tout sur les PCA !

Read More

La digitalisation touche aujourd’hui la majorité des secteurs économiques, et plus particulièrement le monde des services. Les experts-comptables et les professions juridiques sont donc concernés par ce phénomène bouleversant la façon d’appréhender le métier mais également les attentes des clients. MB&Scott vous en dit plus sur la transition digitale, qui permet de proposer de l’information et la réalisation d’opérations sur Internet, à l’origine généralement traitées off-line.

Read More

Nombreuses sont les raisons qui peuvent amener un chef d’entreprise à vouloir changer de comptable. Mais vu la multitude de données et l’historique qui le relie à lui, cela peut parfois sembler décourageant à première vue. Qu’est-ce que cela implique au juste ? Quel est le bon moment pour le faire ? Pas de panique, ce n’est pas difficile si vous suivez la bonne démarche… Explications.

Read More

Le budget prévisionnel est l’un des outils les plus importants de l’entrepreneur.
Que ce soit pour rechercher un financement en phase d’amorçage ou bien développer de nouveaux projets, il est primordial d’établir un budget prévisionnel pour connaître à l’avance le résultat que réalisera votre société selon les dépenses et les recettes estimées.

Qu’est-ce qu’un budget prévisionnel ?

 

Un budget prévisionnel est la feuille de route que vous allez suivre tout au long de l’année. Le budget prévisionnel se présente sous la forme d’un tableau financier recensant la totalité des dépenses prévues et des recettes escomptées liées à votre projet sur l’année de votre exercice en cours ou à venir.

Budget prévisionnel : quelle finalité ? 

 

Votre budget prévisionnel constitue un des outils d’aide à la décision essentiel en regard du développement de votre société : les prévisions de ce document vont vous servir pour  déterminer avec précision les choix stratégiques de votre entreprise. Il vous permettra ensuite que vous êtes en accord avec vos prévisions et votre stratégie globale. Il vous aidera aussi à faire partager des décisions  à vos équipes.





 

Comment établir un budget prévisionnel

Etablir un budget prévisionnel permet de recenser les charges et produits auxquels la société devra faire face. Cela vous permet ainsi d’avoir une idée sur la faisabilité et la viabilité de votre projet. Quels sont donc les frais et dépenses qui doivent figurer dans ce prévisionnel ?


1. Les dépenses :

Même s’il est impossible d’établir une liste exhaustive, voici un aperçu des charges dont il vous faudra tenir compte :

  • Les charges d’exploitation
  • Les achats de fourniture
  • Les charges diverses
  • Les charges externes
  • Les impôts et les taxes
  • Les frais de personnel
  • Les charges financières

2. Les recettes :

Il en est de même pour les recettes qu’il vous faudra détailler et parmi lesquelles on peut citer :

  • La vente de marchandise
  • Les prestations de service
  • La vente de marchandises
  • Les prestations de services
  • La production stockée
  • Les produits financiers
  • Les subventions et aides diverses

Quelle est l’erreur à ne surtout pas commettre ?

Facile : surestimer vos dépenses. Sans parler des éventuelles conséquences juridiques (il pourrait vous être reproché des comportements anti-èconomiques), vous prendrez le risque d’entamer le crédit de votre entreprise vis-à-vis de vos partenaires financiers. Un conseil ? Restez en accord avec les grande orientations et les objectifs de votre entreprise

Et n’omettez pas le plan d’action !

Votre budget prévisionnel est au top ? Parfait. Maintenant passez à l’action ! Il vous faut déterminer les objectifs à atteindre, les moyens à déployer et les ressources à mobiliser.

Le conseil MB&Scott :

Le développement maîtrisé de votre entreprise passe par une bonne gestion sociale. Afin de développer votre activité et en maîtriser les coûts, n’hésitez pas à adopter le réflexe MB&Scott !
Sa parfaite maîtrise de toutes les étapes de la création et sa connaissance des métiers back office vous apporteront un maximum de chances de réussite dans vos politiques de recrutement.


La SASU, société par actions simplifiée unipersonnelle, doit tenir une comptabilité :  tenue d’une comptabilité, livres comptables obligatoires, comptes annuels… Nous vous expliquons les recettes pour tenir une bonne comptabilité pour une SASU.

L’obligation de tenir une comptabilité pour la SASU

L’organisation administrative et comptable d’une SASU doit permettre :

  • d’enregistrer chronologiquement les mouvements affectant le patrimoine de l’entreprise
  • de tenir un livre d’inventaire permettant de transcrire l’ensemble des éléments d’actif et de passif de l’entreprise
  • d’établir, à la clôture de l’exercice  des comptes annuels.

Les livres comptables obligatoires

Les journaux obligatoires sont au nombre de trois. Il s’agit :

  • du livre-journal : enregistrement chronologique de toutes les opérations comptables (achat, vente, banque, caisse) ;
  • du grand livre : regroupement de toutes les opérations (débit-crédit) par numéro de compte ;
  • du  livre d’inventaire : rassemblement de l’ensemble des éléments chiffrés de l’actif et du passif de l’entreprise.

 

 

Les comptes annuels

Le président de SASU est tenu d’établir des comptes annuels au titre de chaque exercice, et des déposer ensuite un exemplaire au greffe du tribunal de commerce. Les comptes annuels sont composés de trois états : le bilan, le compte de résultat et l’annexe légale.

Régime comptable simplifié

La SASU dont le chiffre d’affaires n’excède pas 783 000 euros (pour une activité de ventes de marchandises) ou 236 000 euros (autres prestations de services) peut présenter :

  • une comptabilité de trésorerie tout au long de l’exercice comptable (seuls les relevés bancaires sont saisis, c’est-à-dire les paiements et les encaissements) ;
  • un constat simple des créances et des dettes à la clôture de l’exercice (uniquement pour celles qui ne seraient pas réglées à la clôture de l’exercice comptable).

Comptes annuels d’une petite SASU

La SASU qui ne dépasse pas certains seuils (deux des trois seuils suivants : total bilan inférieur ou égal à 4 000 000 euros, chiffre d’affaires inférieur ou égal à 8 000 000 euros, nombre de salariés inférieur ou égal à 50) peut présenter :

  • un bilan comptable simplifié
  • un compte de résultat simplifié
  • une annexe comptable simplifiée

Comptes annuels d’une micro-SASU

La micro-SASU qui ne dépasse pas deux des trois seuils suivants : total bilan inférieur ou égal à 350 000 euros, chiffre d’affaires inférieur ou égal à 700 000 euros, nombre de salariés inférieur ou égal à 10, peut présenter :

  • un compte de résultat simplifié
  • un bilan simplifié
  • et être dispensée de l’annexe comptable.

 

Le conseil MB&Scott : Bonne nouvelle, c’est la dernière fois que vous aurez à vous exciter sur votre inventaire. L’obligation de tenir un livre d’inventaire est supprimée à partir du 1er janvier 2016 !

>> Rejoignez la communauté des entrepreneurs MB

Si vous n’êtes pas encore client MB, c’est le moment de vous lancer si vous avez besoin de :

N’hésitez pas à nous joindre directement par téléphone: 01 84 17 84 76