Start-up : les clés pour réussir son pitch

Posted by Catherine MB&Scott

Convaincre un décideur de la viabilité et de l’efficacité de votre projet ne doit pas dépasser aujourd’hui le temps d’une conversation dans un ascenseur. Entre images fortes et concision, comment préparer un argumentaire percutant sans dénaturer la teneur de votre discours ?

"Tout comme la bande-annonce d’un film, vous devez donner envie aux décideurs de voir votre projet se réaliser", résume ainsi Zaïn Chaigneau, Sales Executive chez THG Sports.

Maîtrisez votre sujet et le temps imparti !

 

Sans maîtrise, pas de pitch ! La disponibilité d’un décideur est son bien le plus précieux, vous devez donc vous rendre crédible. Pour cela, une bonne préparation doit répondre à quelques exigences :

 

  • Etablir une ligne directrice avec une problématique élargie

« Les premières secondes sont évidemment les plus importantes. Vous devez captiver votre auditoire instantanément, lui donner envie de vous écouter plus attentivement. Adoptez-donc un argumentaire en entonnoir ! »

Ebook du créateur de startup

  • Un découpage en deux ou trois thèmes principaux maximum

« Votre interlocuteur ne pourra pas retenir l’ensemble des informations que vous lui délivrerez. L’identité de votre produit, de votre cible, et vos atouts concurrentiels doivent donc transparaître clairement, en soignant vos transitions.»

  • L’Identification de mots-clés percutants

« Vous devez jouer sur l’imaginaire de votre interlocuteur, c’est une arme redoutable. En cas de présentation graphique, votre discours doit être incisif et posséder une valeur ajoutée ; le tout dans des phrases courtes. »

 

  • Une conclusion brève

« Etre capable de reformuler votre argumentaire démontrera un esprit de synthèse aiguisé, très appréciable pour un décideur.

 

  • Les pièges à éviter

Une généralisation trop poussée. En effet, les raccourcis et l’amplification sont les ennemis les plus rencontrés dans un pitch. Le paraverbal doit permettre de soigner vos transitions, pas d’encombrer votre discours.

 

Maitrisez votre image et votre espace !

 

L’auditoire introduit la notion de gestion du lieu, et donc de votre représentation.

  • Une image soignée

« Vous devez dégager une crédibilité aussi bien orale que figurative. Egalement, le sourire, sans être béat, démontre une empathie naturelle envers votre interlocuteur. »

 

  • S’adapter au lieu
« Il est important de prendre ses repères spatiaux, afin de ne jamais tourner le dos à son auditoire. Votre regard direct doit interpeller chaque personne qui se trouve en face de vous.»

  • Interpellez si nécessaire
« Lors de phrases de transition, sachez recaptiver votre auditoire. En cas de question ou d’objection, gardez toujours votre ligne directrice, en prenant en considération les remarques de vos interlocuteurs, pour y revenir par la suite.»

  • Les pièges à éviter
Tout comme le fond de votre discours, sa forme ne doit pas se résumer à un étalage d’artifices. L’interaction humaine est primordiale, la gestuelle doit accompagner votre discours, et non l’éclipser.


L'astuce MB&Scott :
L’entraînement avec une allumette vous enseignera la gestion de temps et de la pression inhérente à un argumentaire public. Attention à vos doigts cependant !

 Gratuit : prenez un rendez-vous de 20min

 

>> Rejoignez la communauté des entrepreneurs MB

Si vous n’êtes pas encore client MB, c’est le moment de vous lancer si vous avez besoin de :

Posted by Catherine MB&Scott le 13 mai 2015

Le lancement d'une start-up : préparer son projet en 7 étapes

[Case Study] Comment mon expert-comptable digital facilite mon quotidien ?

Consultants informatiques, trouvez plus de missions en passant par des ESNI