[Interview] Rudy Viard : "Ma spécialité est d'aider les entreprises en B2B à trouver des clients grâce à Internet"

Posted by Catherine MB&Scott

 

Dans le cadre de son opération "Culture Consultant", MB&Scott à interviewé Rudy, fondateur du blog marketing Webmarketing Conseil

Bio express 

 

Fondateur du blog marketing Webmarketing Conseil, Rudy Viard aide les entreprises en B2B à augmenter leur trafic, générer des leads et trouver des clients sur Internet.

Question 1 : Pouvez-vous nous donner votre définition de "consultant" en quelques mots ?

 

Je me garderais bien de parler au nom de tous les consultants mais, en ce qui me concerne, être consultant signifie accompagner les clients d'un point A à un point B, à savoir comprendre les problèmes du client pour l'emmener au niveau suivant d'excellence en prenant soin d'actionner les bons leviers dans le bon ordre en fonction de l'entreprise et/ou de la personne que l'on coache.

Ma spécialité est d'aider les entreprises en B2B à trouver des clients grâce à Internet. Les clients viennent vers moi avec des demandes précises et une série de freins qui les empêchent d'avancer. Ils ont souvent épuisé tous les leviers qui leur semblaient évidents sans obtenir de résultats ou bien encore sont paralysés devant la multitude d'options qui s'offrent à eux.

Mon rôle est donc d'être le sherpa qui leur montre la voie la plus rapide pour atteindre la ligne de crête en évitant les avalanches (parce qu'il s'est déjà pris quelques coulées).

Ebook comptabilité consultant

 

Question 2: Consulter un expert renvoie à une notion "d'accompagnement", de "théorie". N'est-on pas trop loin du concret ?

 

Le fait d'être confronté à des projets et problématiques différents permet de garder un pied dans le réel et de tirer des bonnes pratiques que le client n'est pas capable d'identifier, faute de temps et de recul.

Pour autant, il est difficile de prétendre conserver un temps d'avance sans mettre également les mains dans le cambouis.

Pour ma part, la méthodologie que j'enseigne à mes clients est celle-la même qui m'a permis en un peu plus de 3 ans d'atteindre 225 000 visiteurs par mois, de réunir 40 000 abonnés à ma newsletter et de générer des 100aines de leads qualifiés en B2B.

Comptabilité en ligne à partir de 69€

Question 3: On entend beaucoup de consultants parler de se mettre à leur compte. A votre avis pourquoi ?

 

On voit bien que le désir de créer son entreprise ou sa startup est une tendance de fond, entre désir de se réaliser, de porter un projet qui nous ressemble et le fait d'être son propre patron, sans contraintes ni hiérarchie. En théorie.

Une tendance de fond qui n'est pas isolée au secteur du conseil d'ailleurs.

Question 4: Quel avenir peut-on imaginer pour un consultant ? Une vie est elle possible après le conseil ? 

 

Je ne vois pas en quoi être consultant serait la fin d'une carrière. D'ailleurs, certains commencent consultants dès la sortie d'école :)

D'autres se font finalement embaucher par leur client ou fondent leur entreprise.

Les trajectoires sont multiples.

Question 5: Peut on être heureux en étant consultant ?

 

Oui, absolument mais à la condition :
1. D'avoir la passion de votre métier (on ne transmet bien que ce que l'on aime transmettre)
2. De mettre en place un système marketing efficace pour attirer des clients (difficile d'être à la fois commercial et consultant)
3. De se mettre en position de choisir vos clients (pour se concentrer sur les clients auprès de qui on apporte un maximum de valeur)
4. De facturer au juste prix (pour ne pas être contraint de faire du conseil à la chaîne en multipliant les clients)
5. D'optimiser vos process et vos méthodes pour maîtriser votre temps de travail

 

>> Rejoignez la communauté des entrepreneurs MB

Si vous n’êtes pas encore client MB, c’est le moment de vous lancer si vous avez besoin de :

Posted by Catherine MB&Scott le 5 avril 2017

[Interview] Bobe Choimet "J'améliore les extérieurs de l'habitat"

Le lancement d'une start-up : préparer son projet en 7 étapes

[Interview] Frank Thill "Mon but est de solutionner les enjeux que le client me transmet et qu’il ne peut pas résoudre"