[Interview] Olivier ANDRIEU : "aider mes clients à faire en sorte que leur site soit mieux visible sur Google"

Posted by Catherine MB&Scott

 

Dans le cadre de notre opération "Culture Consultant", MB&Scott a interviewé Olivier ANDRIEU, consultant SEO indépendant et professionnel d'internet depuis 14 ans. 

Bio express 

 

Je m'appelle Olivier Andrieu et je suis Consultant SEO indépendant dans le domaine de l'Internet, créateur de la societe Abondance et du site www.abondance.com. Je suis basé à Heiligenstein, à proximité de Strasbourg - plus exactement entre Obernai et Barr -, dans le Bas-Rhin (67), en France.

Agé de 55 ans, issu du monde de la télématique (vidéotex, audiotex), je travaille depuis 1993 sur le "réseau des réseaux" et j'ai "commis" une quinzaine de livres sur l'Internet.

Question 1 : Pouvez-vous nous donner VOTRE définition de "consultant" en quelques mots ?

 

Selon Wikipedia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Consultant), "un consultant est un prestataire de services en conseil". Cela veut certainement dire beaucoup de choses et assez peu également :-)

Pour ma part, j'essaie avant tout, en tant que consultant, d'aider mes clients à faire en sorte que leur site soit mieux visible sur Google. Les tâches proposées comprennent un audit préalable, puis un accompagnement à la mise en place des préconisations faites dans l'audit, avant "feu vert" final. On peut voir ça comme un "référent". Je "tiens la main" du client pour lui expliquer ce qu'il doit faire et le guider sur le bon chemin. Et, in fine, faire en sorte qu'il n'ait plus besoin de moi par la suite car il maîtrisera les situations qu'on a vécues ensemble... Lorsqu'un client a acquis les connaissances nécessaires pour avancer seul, je peux passer à un autre client avec qui on apprendra également et mutuellement beaucoup de choses :)  

Ebook comptabilité consultant

Question 2: Consulter un expert renvoie à une notion "d'accompagnement", de "théorie". N'est-on pas trop loin du concret ?

 

Pas dans mon métier en tout cas. Le SEO demande énormément de veille (2 heures quotidiennes pour moi) et on est obligés d'être "les mains dans le cambouis" une partie du temps pour rester éveillé. D'ailleurs le fait de travailler sur les sites des clients participe de ce fait. Cet équilibre est fondamental et le risque n'est pas obligatoirement d'être "celui que l’on consulte" mais plutôt "celui qui n'est plus au courant"...

Demande devis création entreprise

Question 3: On entend beaucoup de consultants parler de se mettre à leur compte. A votre avis pourquoi ?

 

Parce que c'est super :-) Ca fait maintenant 21 ans que je suis à mon compte et je pense que ça serait très difficile pour moi de revenir en arrière et de travailler en entreprise. Je travaille chez moi, dans un bureau aménagé dans une dépendance de ma maison (car il est important de séparer le personnel du professionnel), je n'ai pas de réunion, pas de chef, j'ai l'immense privilège de pouvoir dire "non" à un projet que je "sens" pas. Je me déplace pour faire des formatiosn, ce qui me permet quand même de voir du monde. Car le risque de se mettre à son compte est l'isolement. Il faut pouvoir en sortir. Certaines personnes me confient souvent qu'elles ne pourraient pas se mettre à leur compte, de peur de ne pas avoir assez envoie de travailler, de se motiver. Ou trop, c'est possible aussi de s'asphyxier de boulot. C'est avant tout un état d'esprit. Et une nécessité de recul...

Question 4: Quel avenir peut-on imaginer pour un consultant ? Une vie est elle possible après le conseil ? 

 

Personnellement, je le vois comme une sorte d'aboutissement, dans mon travail en tout cas. Si je devais "faire autre chose", je pense que je m'orienterais vers un tout autre métier, qui n'aurait rien à voir avec ce que je fais aujourd'hui : commerçant, écrivain ou pécheur de perle :-)
Mais dans le domaine du référencement naturel et de la visibilité Google, qui est mon métier depuis plus de 20 ans, je ne me vois franchement pas faire autre chose que consultant. Car je m'y éclate depuis le début.

Question 5: Peut on être heureux en étant consultant ? ;-)

 

D'après vous, en lisant mes précédentes réponses ? ;-)

 

>> Rejoignez la communauté des entrepreneurs MB

Si vous n’êtes pas encore client MB, c’est le moment de vous lancer si vous avez besoin de :


 

Posted by Catherine MB&Scott le 30 mars 2017

[Interview] Bobe Choimet "J'améliore les extérieurs de l'habitat"

Le lancement d'une start-up : préparer son projet en 7 étapes

[Interview] Frank Thill "Mon but est de solutionner les enjeux que le client me transmet et qu’il ne peut pas résoudre"