Femmes entrepreneurs : chiffres, opportunités, difficultés

Posted by Catherine MB&Scott

L'entrepreneuriat au féminin peut se définir comme étant la création et le développement d'entreprises par les femmes. Depuis une dizaine d'années, cette tendance a pris une importance croissante dans la majorité des pays industrialisés. Quelles sont donc aujourd'hui ses caractéristiques et son poids dans l'économie du pays ? 

Une proportion accrue de femmes chefs d'entreprise

 

 En France, les femmes représentaient 30% des créateurs d'entreprises en 2006.

10 ans plus tard, ce chiffre a largement augmenté puisqu'il s'établit à près de 40%. Cela traduit bien le développement de l'entrepreneuriat féminin dans l'hexagone, largement poussé par la volonté des pouvoirs publics.

 

Téléchargez le guide 2018 de la femme entrepreneure >>

 

Les femmes à la tête d'entreprises de tailles modérées, mais plus rentables !

 

 D'une manière générale, les sociétés gérées par des femmes sont plus petites que celles dirigées par des hommes. Cela se remarque en termes de chiffre d'affaires et du nombre de salariés.

En effet, d'après l'Insee, 40% des entreprises individuelles en 2016 ont été créées par des femmes. En revanche, ces entreprises ont en moyenne une profitabilité supérieure de 9% par rapport à celles détenues par des hommes… 

Des secteurs porteurs pour l'entrepreneuriat féminin

 

 Les femmes créent plutôt des entreprises dans les domaines de la santé et des services.

Il existe en effet une véritable spécificité féminine en matière de secteurs d'activité. Les entreprises gérées par les femmes se trouvent donc majoritairement dans le tertiaire. Inversement, des milieux plus masculins, comme le bâtiment, concentrent bien moins de femmes chefs d'entreprises.

Selon des chiffres publiés par l'APCE en 2015, près de 65% des entreprises développées dans le domaine de la santé l'ont été par des femmes. Dans le secteur des services à la personne, ce chiffre représente plus de 50%. Il correspond à 42% dans l'enseignement ou encore à 37% dans le commerce de détail. 

 


A lire aussi :


La difficulté pour trouver des financements

 

 Les hommes et les femmes rencontrent généralement les mêmes problèmes de financement. Cependant, certaines discriminations existent encore, le taux de rejet de crédit s'établissant à 2,3% pour les hommes, contre 4,3% pour les femmes. Maigre consolation, selon une étude OpinionWay réalisée en janvier 2017, seulement 35% des femmes déclaraient avoir besoin de recourir à un prêt bancaire pour se financer.

Ce constat peut s'expliquer par le fait que les projets portés par les femmes, dans le secteur tertiaire, demandent en général un capital de départ plus faible. Les dispositifs d'aides publiques, ainsi que leurs fonds propres, suffisent donc la plupart du temps.

 La France engage malgré tout des démarches concrètes pour favoriser l'entrepreneuriat féminin. La prise en charge des enfants (en bas âge ou périscolaire) est très développée, et la communication sur les femmes entrepreneures est forte dans les médias. Toutefois, du chemin reste encore à parcourir si l'on compare les chiffres avec ceux des voisins occidentaux. En 2015 par exemple, la France était le 6e pays le plus favorable à l'entrepreneuriat féminin, derrière les Pays-Bas, le Danemark, l'Angleterre, l'Australie et les États-Unis, où les femmes représentent près de 50% des créations d'entreprises.

 

Le conseil MB&Scott :

Vous êtes une femme intéressée pour monter son entreprise en France ? N'hésitez pas à faire appel au FGIF (Fonds de Garantie pour la création, la reprise, le développement d'entreprises à l'Initiative des Femmes). Cette structure, mise en place depuis 1989, a permis d'aider plus de 2000 créatrices de sociétés en 2015 ! Contactez l'un de nos conseillers pour en savoir plus.

 

Ebook gratuit : Guide 2018 de la femme chef d'entreprise

 

>> Rejoignez la communauté des entrepreneurs MB

Si vous n’êtes pas encore client MB, c’est le moment de vous lancer si vous avez besoin de :

N'hésitez pas à nous joindre directement par téléphone: 01 84 17 84 76

Posted by Catherine MB&Scott le 13 mars 2018

TOP 10 des erreurs qui ruinent votre business

[Interview] Bobe Choimet "J'améliore les extérieurs de l'habitat"

Le lancement d'une start-up : préparer son projet en 7 étapes