Comment faire la différence entre Comptabilité et Trésorerie ?

Posted by Nicolas Chabin

Une fois leur bilan en main, de nombreux entrepreneurs ont souvent des difficultés de compréhension entre la trésorerie et le résultat en comptabilité. Dans la réalité, ces deux éléments sont en effet fondamentalement différents.

MB&Scott vous éclaire en vous présentant les principaux critères de distinction entre ces notions essentielles.

Trésorerie et résultat comptable

La trésorerie a une réalité physique. Elle représente des sommes d’argent disponibles, c’est-à-dire qui appartiennent réellement à une société. Pour être clair, vous pouvez vous rendre à la banque, retirer cet argent et le "toucher" physiquement. Le cash-flow est donc l'essentiel dans une entreprise puisqu'il correspond à ce qu'il y a véritablement sur votre compte bancaire.

Le résultat, pour sa part, n'a pas d'existence réelle. C’est simplement une donnée résultant de règles comptables précises. En outre, une société peut tout à fait enregistrer une perte (résultat négatif) mais disposer par ailleurs d’une trésorerie importante.

Case study : gagnez du temps grâce à la comptabilité digitale >>

La comptabilité d'engagement

Le résultat en comptabilité ne se base pas sur la trésorerie encaissée ou décaissée au cours de l’exercice. Les comptes reposent sur le système de l’engagement. Cette méthode est assez simple à appréhender : les charges et les produits engagés au cours de l'exercice sont comptabilisés, quelles que soient leur date d'exécution réelle.

Pour prendre un exemple concret : supposons que vous clôturez votre exercice au 31 décembre de l'année n. Vous envoyez une facture de 1.000 € à un client  le 20 décembre et ce dernier ne vous paye que le 15 janvier de l'année n+1. En comptabilité, votre résultat au 31 décembre de l'année n, sera amélioré de 1.000 €. Mais votre trésorerie non, puisque vous ne serez réglé que 15 jours plus tard, en n+1.

Les éléments qui n'apparaissent pas dans le compte de résultat

Il existe une différence significative entre le montant de la trésorerie et le solde du résultat comptable. En effet, certaines opérations affectent seulement la trésorerie. Il s’agit par exemple des :

  • investissements durables (immobilisations gardées plus d'un an)
  • mouvements sur le capital social (réduction, augmentation) ou sur les capitaux propres (dividendes distribués)
  • prêts bancaires et leurs remboursements (seulement pour le montant lié au capital)
  • sommes avancées en comptes courants d'associés


A lire aussi :


Les mouvements qui n'impactent pas la trésorerie

Les charges calculées, ou charges non-décaissables, sont totalement exclues de la trésorerie :

  • DAA (dotations aux amortissements) sur les immobilisations
  • Dotations aux dépréciations des actifs circulants
  • VNC (valeurs nettes comptables) sur les actifs cédés

Les produits considérés comme non-encaissables n’augmentent pas non plus la trésorerie :

  • reprises sur les provisions et les amortissements
  • quote-part de subvention virée au résultat

L'amortissement joue donc ici un rôle essentiel. Dans le cas d'un investissement concernant une machine d'une valeur de 30.000€, achetée le 1er janvier avec ses fonds propres et amortie sur 5 ans. L'impact sur la trésorerie est immédiat avec une sortie d'argent de 30.000€. Le matériel ne passant pas directement en charges, le compte de résultat sera impacté d'1/5 par an, soit 6.000€, pendant 5 ans.

Le conseil MB&Scott :

La trésorerie et le résultat en comptabilité sont très différents. Afin de ne pas vous tromper, tenez régulièrement à jour votre tableau de bord. Vous pourrez ainsi analyser et interpréter correctement ces deux éléments.

Contactez-nous pour plus d'informations >>

>> Rejoignez la communauté des entrepreneurs MB

Si vous n’êtes pas encore client MB, c’est le moment de vous lancer si vous avez besoin de :

N'hésitez pas à nous joindre directement par téléphone: 01 84 17 84 76

 

CTA devis générique comptabilité

Posted by Nicolas Chabin le 28 décembre 2017

Types de dépôts bancaires : optimisez votre trésorerie

Statut jeune entreprise innovante (JEI) : avantages et conseils

Compta start up : les 6 erreurs de gestion les plus fréquentes