Créateur d'entreprise : comment réaliser un business plan ?

Posted by Catherine MB&Scott

Rédiger un business plan est indispensable pour une entreprise qui souhaite convaincre investisseurs et partenaires potentiels sur la viabilité de son projet. Des règles sont toutefois à respecter tant au niveau de la forme que du fond. Quels sont les éléments clés à intégrer ? Explications.

Qu'est-ce qu'un business plan (BP)?

Le business plan (ou plan d'affaires) est votre premier outil de vente. Il s'agit d'un dossier qui démontre la solidité de votre projet en exposant ses points clés de manière claire et synthétique.

Le document explique ce que vous souhaitez réaliser, comment, à quelle échéance, avec qui et et pour quels résultats.

Le business plan deviendra également pour vous un document de référence dans les premiers mois d'activité. "Le business plan répond à beaucoup de questions pour le créateur ou le repreneur d'entreprise, explique Isaure Nivard-Pierson, gérante de Capfi associés, société de conseils dans la création et le développement d'entreprises. C'est une concrétisation importante et valorisante de tout le travail qui a été fait".

Comme une feuille de route, il vous permettra de vérifier si vous êtes en phase avec les prévisions définies (plan d'actions à mettre en oeuvre, budgets à respecter...).

Quel est le but d'un BP ?


Selon la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Paris, "Ses objectifs sont multiples : il doit exposer la stratégie de l'entreprise et convaincre les investisseurs".
Le business plan a plus précisément pour but de séduire les éventuels investisseurs et les banquiers en démontrant que votre projet offre un réel potentiel stratégique et financier.

Rendez-vous conseil choix des associées

Quelle est la bonne structure ?

"Pour réaliser un bon BP, il faut traiter tous les aspects du projet (stratégie, communication, juridique, RH, technique, financière…)", selon Matthieu Douchy, consultant, formateur, fondateur et gérant de Créactifs, société dédiée au conseil dans la création, la reprise et le développement d'entreprise.

Il existe des constantes dans sa structure :
- la présentation de l'entrepreneur ou de l'équipe (nom de la société, statut, logo, slogan...) ;
- la présentation du projet et de votre offre (services et/ou des produits proposés par l'entreprise) ;
- la stratégie de l'entreprise pour atteindre ses objectifs (production, distribution, promotion, calendrier de mise en place…) ;
- l'analyse du marché cible (étude de l'offre et de la demande) et de la concurrence (tendances et perspectives) ;
- le budget et les prévisions financières (chiffre d'affaire (CA), recettes prévues, budget et bilan prévisionnel de trésorerie...) ;
- les investissements et capitaux nécessaires pour mener à bien le projet (tableau des investissements, calcul des besoins, calcul du seuil de rentabilité...).

Rédaction d'un business plan : quelle forme ?

Privilégiez la qualité à la quantité. Un business plan doit comprendre 20 à 30 pages maximum + une partie chiffrée et des annexes, si nécessaire. Il ne doit pas être détaillé au point que les interlocuteurs n'arrivent pas au bout de leur lecture.

La forme doit mettre en avant le sérieux de l'entrepreneur et son souci de communiquer efficacement. Faites des petits paragraphes de 5 à 6 lignes maximum et soyez sobre.


Le business plan est un document standardisé : vos interlocuteurs (partenaires, investisseurs) attendent un document assez formaté.

De plus, il y a des parties indispensables (lire Rédaction d'un business plan : quelle structure ?). Vous pouvez vous inspirer de modèle de plan sur des sites qui proposent ces documents gratuitement (http://www.petite-entreprise.net/P-498-88-G1-exemple-de-business-plan.html), (http://www.fisy.fr/telecharger/), (http://www.my-business-plan.fr/exemple), (http://www.lebusinessplan.fr/business-plan-gratuit/)...

Soignez la relecture

Lors de la rédaction du business plan, utilisez un correcteur d'orthographe. Faites ensuite relire votre document par plusieurs personnes. Cela vous permettra d’enlever les éventuelles fautes et coquilles.

Une autre relecture de personnes qui ne connaissent pas le projet est également utile. Demandez-leur de vous expliquer ce qu'elles ont compris après une lecture rapide. Vous saurez très vite si votre document est présentable.

Pourquoi personnaliser un business plan ?

Vous ne pouvez pas adresser le même business plan à une grosse société d'investissement, à une jeune entreprise et à une banque. Faites plusieurs versions de votre dossier selon les destinataires.

Vous devez connaître un minimum vos interlocuteurs, vous projeter à leur place et répondre aux interrogations qu’ils se posent : quel est potentiel de votre projet ? Quelle est la rentabilité de votre projet ? Comment pensez-vous utiliser un éventuel financement ? Quels sont les risques encourus?...

"Chaque interlocuteur s’attache à des aspects différents d’un projet, explique Matthieu Douchy. Ainsi un banquier attachera une importance particulière aux chiffres, par exemple.
Toutefois, évitez de maquiller les chiffres de la partie financière selon les interlocuteurs. "Certaines personnes ne voudront pas montrer sur leur business plan qu'elles sont déficitaires la première année à des investisseurs ou à la banque, commente Isaure Nivard-Pierson. Il vaut mieux pourtant être réaliste et voir avec le banquier comment il est possible de changer ça".

Préparez un résumé

Après avoir rédigé votre business plan, préparez un résumé qui le synthétise (ou executive summary) en 2 ou 3 pages.

Vous présenterez d'abord ce document aux investisseurs pour leur donner envie de lire l'intégralité du business plan. Cette introduction doit mettre en évidence les points clés de votre initiative de manière concise.

A noter que, souvent, ce document seul suffit à obtenir un rendez-vous avec un investisseur.

Par qui se faire aider ?

Vous travaillez en équipe ? Ne réalisez pas le business plan seul ! Si vous avez des partenaires, ce document de pilotage de votre projet commun doit être réfléchi, rédigé et validé par tout le monde. Une fois mis en application, le dossier devra être respecté par tous et cela sera plus difficile si certains membres n'ont pas participé à son élaboration et ne sont pas d'accord avec les stratégies des autres.

Si vous êtes seul et que vous ne vous sentez pas de rédiger l'intégralité du business plan, vous pouvez vous faire aider par différents professionnels (moyennant salaire ou cotisation, selon les cas) :
- un expert comptable (pour le prévisionnel financier) ;
- les chambres de métiers ;
- les sites internet spécialisés dans l'accompagnement de la création d'entreprise....

L'Agence pour la création d'entreprises (APCE) offre un espace personnel et gratuit sur son site internet avec des conseils pour rédiger un business plan (http://www.apce.com/cid29836/plan-d-affaires-en-ligne-business-plan.html?pid=217).

Les CCI proposent des réunions d’information gratuites et des ateliers pratiques sur la réalisation du business plan afin d'aider les créateurs d'entreprise.

Pour en savoir plus :
- "Construire le business plan", Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Paris - Ile-de-France
- "Plan d'affaires en ligne (business plan)", Agence pour la création d'entreprise (APCE)
- "Le business plan de reprise", Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Paris

[shareaholic app="recommendations" id="17543863"]

Posted by Catherine MB&Scott le 25 mai 2015

[Interview] Bobe Choimet "J'améliore les extérieurs de l'habitat"

Le lancement d'une start-up : préparer son projet en 7 étapes

[Interview] Frank Thill "Mon but est de solutionner les enjeux que le client me transmet et qu’il ne peut pas résoudre"