Chefs d'entreprise : 4 moyens d'optimiser votre rémunération

Posted by Nadine Neveu

À la différence des salariés, le dirigeant d'entreprise dispose d'une grande liberté pour structurer sa rémunération, surtout s'il est à la tête d'une entreprise soumise à l'impôt sur les sociétés. Primes, dividendes, épargne salariale, complément de retraite, patrimoine immobilier... de nombreuses solutions existent et doivent être évaluées.

Mixez primes et dividendes

 

Fixez votre niveau de rémunération fixe à un niveau permettant de couvrir vos frais de vie. En fin d'année, évaluez avec votre expert comptable le versement d'un complément de salaire optimisé entre dividendes et primes, qui contribue à votre protection sociale et votre retraite.

Cette simulation doit tenir compte des cotisations sociales personnelles, de l'impôt sur le revenu du chef d'entreprise, de l'impôt sur les sociétés et de l'assiette des charges sociales.

Ebook du créateur d'entreprise, premiers pas

Mettez en place un plan d'épargne salariale

 

Le plan épargne entreprise (PEE) est un contrat qui concerne tous les dirigeants d'entreprise, de 1 à 250 salariés, ainsi que leurs conjoints. Il permet d'épargner jusqu'au quart de votre brut annuel, sans charges sociales.

La rémunération est totalement exonérée d'impôts si la somme reste bloquée pendant cinq ans. L'argent peut être récupéré en anticipé en cas de mariage, d'achat d'un bien immobilier, de divorce, de naissance, ou encore de décès du bénéficiaire ou du conjoint, de surendettement, de liquidation judiciaire ou de cession totale de l'entreprise.

Faites financer votre retraite

 

Le contrat dit «article 83» est une assurance-vie collective dont le montant est libéré à la retraite. Il peut être souscrit pour l'ensemble des salariés mais aussi pour une partie seulement, voire uniquement le dirigeant.

Les cotisations versées à l'organisme gestionnaire sont déductibles du résultat imposable de l'entreprise. Elles sont exonérées de charges sociales (mais restent soumises à la CRDS et à la CSG), dans la limite de 5% du plafond annuel de la Sécurité sociale soit 1.902 euros pour 2015.

Investissez dans l'immobilier

 

En achatant un local professionnel via une SCI, qui le louera ensuite à l'entreprise, vous allez pouvoir financer le coût d'acquisition par les loyers et les charges du bénéfice fiscal de l'entreprise, diminuant ainsi le montant de l'IS. A termes, la SCI pourra soit revendre le bien, soit continuer à percevoir les revenus locatifs.

Ebook de la femme chef d'entreprise

Posted by Nadine Neveu le 18 avril 2016

TOP 10 des erreurs qui ruinent votre business

[Interview] Bobe Choimet "J'améliore les extérieurs de l'habitat"

Le lancement d'une start-up : préparer son projet en 7 étapes